top of page

L'ACTUALITÉ DE LA GRANDE ÎLE DEPUIS 1929

UPAR : la convergence inattendue des anciens rivaux autour d'Andry Rajoelina


La scène politique malgache se prépare pour les prochaines élections présidentielles de 2023, et elle réserve déjà son lot de surprises. Parmi ces surprises, on note l'émergence de l'UPAR (Union Pro Andry Rajoelina), une nouvelle plateforme de soutien en faveur d'Andry Rajoelina, le président sortant.


Ce rassemblement illustre à quel point la politique est un jeu d'échecs où les alliances peuvent changer au fil du temps. Ainsi, l'UPAR voit la convergence d'anciens ministres et hauts responsables politiques, dont certains ont été de fervents opposants à Rajoelina par le passé.


Riana Andriamandavy, Paul Rabary et Jean de Dieu Maharante, anciennement du régime de Hery Rajoanarimampianina, se démarquent particulièrement. Ils choisissent désormais de soutenir Rajoelina, laissant derrière eux leur ancien leader qui est également candidat à ces élections. Cette défection rappelle celle de 2018, montrant que les alliances politiques sont souvent éphémères.


Les politiciens Virapin Ramamonjisoa et Pety Rakotonianana, anciens rivaux, offrent un autre exemple édifiant de cette fluidité des alliances. Malgré leurs différends antérieurs, ils se retrouvent aujourd'hui unis sous la bannière de l'UPAR.


Le ralliement de Lalatiana Ravololomanana est également notable. Son aversion pour la famille Ravalomanana est bien connue, et son choix d'alliance avec Rajoelina semble naturel, surtout après s'être associée au maire d'Antananarivo, Naina Andriantsitohaina. Le député Philobert Milavonjy, après avoir oscillé entre différents camps, se joint également à ce nouveau mouvement.


Cependant, cette valse des alliances suscite des sentiments mitigés. Si pour certains, le soutien d'anciens adversaires à Rajoelina renforce son camp, pour d'autres, il révèle une opportunité pour les politiciens de se positionner favorablement pour l'avenir, quitte à sacrifier leurs anciennes allégeances.


La vieille maxime politique "l’ennemi de mes ennemis est mon ami" semble résonner à nouveau. Dans la bataille pour le pouvoir, les alliances et mésalliances sont monnaie courante. Seul le temps dira si l'UPAR s'avérera être une force décisive dans les élections à venir ou simplement un autre chapitre de l'histoire politique mouvementée de Madagascar.

24 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page